INFOS BELGIQUE

source : rtbf.be


L'ouragan Maria fait 18 morts dans les Caraïbes, Porto Rico "anéanti" (jeu., 21 sept. 2017)
Porto Rico se préparait jeudi à affronter des inondations potentiellement "catastrophiques" après le passage de l'ouragan Maria qui a "anéanti" l'île et fait au moins 18 morts dans les Caraïbes. L'ouragan, désormais classé en catégorie 3 (sur une échelle de 5), devait passer jeudi à une centaine de kilomètres au nord de la République dominicaine, et continuer sa route vers les îles britanniques Turques-et-Caïques. La Dominique, frappée de plein fouet mardi, paye un lourd tribut avec un bilan qui passé de 7 à au moins 15 morts, selon le Premier ministre du petit territoire, Roosevelt Skerrit. "Porto Rico est absolument anéanti", a pour sa part déclaré le président américain Donald Trump en marge de l'Assemblée générale de l'ONU à New York. L'île "est dans un état très, très, très délicat... Le réseau électrique est détruit", a-t-il ajouté, confirmant une visite prochaine sur le territoire des Grandes Antilles. La veille, il avait décrété l'état de catastrophe naturelle, libérant des fonds fédéraux pour l'aide d'urgence et la reconstruction à Porto Rico où la plupart des infrastructures ont été endommagées. L'ouragan a eu un impact "catastrophique" sur le réseau de téléphonie mobile, a indiqué l'Agence américaine de régulation des télécommunications, estimant que "plus de 95% des bornes" sont hors-service. En attendant, "nous avons besoin de générateurs, d'eau potable, de vivres", a affirmé sur CNN Carlos Mercader, le porte-parole du gouverneur du territoire américain, Ricardo Rossello. La situation reste critique. "Nous avons encore beaucoup d'inondations, et des risques de glissements de terrain à cause des grandes quantités de pluies qui sont tombées", a-t-il expliqué. Pillages Selon le Centre américain des ouragans (NHC), les pluies pourraient atteindre 50 à 75 cm d'ici samedi, voire 90 cm par endroits. "Si vous le pouvez, montez vers les hauteurs MAINTENANT", a lancé jeudi à l'aube dans un tweet le service météorologique national, parlant d'inondations "catastrophiques". Maria, oscillant entre les catégorie 4 et 5 lorsqu'il a touché Porto Rico, a fait d'énormes dégâts et des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées dans des refuges. Des pillages ont eu lieu dans plusieurs quartiers de San Juan, la capitale, malgré un couvre-feu instauré de 18H00 à 06H00 locales. Selon le gouvernement, 10 personnes ont été arrêtées dans la nuit. "Je ne peux pas croire qu'après l'entraide que l'on a connu pour Irma, nous avons maintenant à subir les pillages", a affirmé à l'AFP Alex Garcia, un volontaire qui sillonnait jeudi matin la zone touristique d'Ocean Park totalement inondée, pour s'assurer que les habitants réfugiés dans les étages supérieurs des immeubles allaient bien. Autour de San Juan, plusieurs dizaines de familles ont dû fuir pendant la nuit la montée des eaux. Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux par une résidente du quartier de Toa Baja montre les flots atteignant le deuxième étage de sa maison. "Nous sommes pris au piège, Dieu ne nous aide pas, nous ne pouvons rien faire", déplore cette femme. "Nous ne pouvons pas grimper (sur le toit) à cause du vent, regardez les vagues d'eau", lance-t-elle. Maria est "la tempête la plus dévastatrice" du siècle, selon les autorités de l'île. En 1928, l'ouragan Okeechobee avait fait 300 morts. "Le San Juan que nous connaissions hier a disparu", a témoigné la maire de la capitale, Carmen Yulin Cruz. L'île de 3,5 millions d'habitants pourrait être privée d'électricité "pendant quatre à six mois", a-t-elle prédit, citée par NBC. La Dominique 'pratiquement ravagée' Un homme est mort à Bayamon, dans le nord-est de l'île, frappé par une planche qu'il avait utilisé pour bloquer une fenêtre et que le vent a arrachée, a annoncé le gouvernement. Comme Porto Rico, plusieurs îles des Caraïbes ont été touchées par Maria, après Irma il y a deux semaines. En Guadeloupe, touchée mardi, au moins deux personnes sont mortes et deux autres sont portées disparues en mer. Plus au sud, la Dominique est "pire qu'une zone de combat" après le passage mardi de Maria, a déclaré M. Skerrit. "Jusqu'à présent, nous avons enterré au moins 15 personnes", a-t-il dit à la télévision d'Antigua et Barbuda, un pays voisin. "Ce sera un miracle si nous n'avons pas d'autres morts" alors qu'une vingtaine de personnes sont portées disparues et qu'une partie de l'île reste coupée du monde. Des images aériennes de l'AFP montrent une partie de la Dominique jonchée de débris, notamment de toitures arrachées. Le Centre des situations d'urgence des Caraïbes (CDEMA) estime les dommages à "70-80% des constructions" selon son directeur, Ronald Jackson. Les Iles Vierges américaines ont aussi pâti du passage de l'ouragan, mais sans victime recensée à ce stade, alors qu'Irma y avait fait 9 morts. Maria semble aussi avoir épargné l'île franco-néerlandaise de Saint-Martin, où Irma avait fait 15 morts.
>> Lire la suite

Dès octobre, les cyclistes ivres ne perdront plus automatiquement leur permis (jeu., 21 sept. 2017)
Les juges ne seront plus obligés, à partir du 1er octobre, de retirer leur permis de conduire aux cyclistes ivres. La loi, une initiative de la députée Open Vld Sabien Lahaye-Battheu, a été publiée jeudi au Moniteur belge. Les cyclistes pris en flagrant délit d'ivresse sur la voie publique risquent, outre une amende fixe, le retrait de leur permis de conduire une voiture. "Quand le taux d'alcoolémie dépasse 1,5 promille, le parquet est également prévenu", avait expliqué Sabien Lahaye-Battheu. "Selon les estimations, on est à quelques centaines de cas par an qui aboutissent à un dossier judiciaire, lors duquel le permis est retiré pendant un mois." Avec la nouvelle loi, le juge n'est plus obligé de retirer le permis de conduire. La possibilité reste, mais c'est au juge d'en estimer l'opportunité. Selon Sabien Lahaye-Battheu, la punition actuellement n'est souvent pas proportionnée au délit. "Nous n'allons pas encourager ou approuver l'ivresse sur la voie publique. Mais il n'y a pas de rapport entre le fait de rouler à vélo et le permis de conduire. En outre, pour les personnes sans permis, il n'est pas possible d'appliquer cette mesure de retrait", ajoute-t-elle. La loi entrera en vigueur dix jours après sa publication, soit le 1er octobre 2017.
>> Lire la suite

Kinshasa: le journaliste belge Quentin Noirfalisse sur le point d'être expulsé (jeu., 21 sept. 2017)
Un journaliste et réalisateur belge indépendant, Quentin Noirfalisse, a été arrêté en République démocratique du Congo d'où il est sur le point d'être expulsé, a-t-on appris jeudi de sources concordantes. "Il est à la direction générale de migration (DGM). Ils vont se débarrasser de lui ce soir", a dit à l'AFP un haut responsable de l'Agence nationale du renseignement (ANR). "La décision a été prise de l'expulser. Il est en cours de transfert de l'ANR vers la DGM. Une jeep est partie le chercher", a précisé à l'AFP un agent de la DGM sous couvert d'anonymat. Les autorités reprochent au réalisateur, auteur d'un documentaire sur un artiste de rue à Kinshasa, d'avoir eu "des activités incompatibles avec son statut d'étranger", a expliqué le responsable de l'ANR. Ce journaliste de 31 ans a notamment réalisé un documentaire sur un artiste kinois de 65 ans, Emmanuel Botalatala, qui s'est auto-proclamé "ministre des Poubelles" de Kinshasa et "crée des tableaux hautement politiques et en relief à partir des déchets" que la capitale congolaise produit chaque jour.
>> Lire la suite

Réforme des pensions: l'harmonisation du rachat des années d'études votée à la Chambre (jeu., 21 sept. 2017)
La Chambre a adopté jeudi, majorité contre opposition, le projet de loi sur l'harmonisation du rachat des années d'étude en vue d'améliorer le niveau de revenus des pensions. Jusqu'ici, les travailleurs du privé pouvaient racheter leurs années d'étude pendant les dix premières années de leur vie active alors que les fonctionnaires bénéficiaient de la gratuité. Le texte du ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine (MR), entend harmoniser ce système. Dès 2020, un seul régime vaudra pour les fonctionnaires, les salariés du privé et les indépendants qui pourront, tous, racheter leurs années d'étude pendant dix ans, à 1500 euros par année rachetée en échange d'une pension d'un montant plus élevé. Le texte a été approuvé par la majorité MR-N-VA-CD&V-Open Vld, l'opposition (PS, sp.a, Ecolo-Groen, cdH, DéFI) votant contre. Il a été adopté après l'échec de la concertation initiée à la faveur d'un conflit d'intérêts provoqué par le parlement francophone bruxellois soucieux de protéger les acquis des enseignants.
>> Lire la suite

Disparition d'enfants: quels sont les moyens mis en oeuvre par Child Focus? (jeu., 21 sept. 2017)
Child Focus est une fondation qui s’occupe des enfants disparus mais aussi sexuellement exploités. Elle a été fondée en 1998 par Jean-Denis Lejeune, le père de Julie l’une des victimes de Marc Dutroux. "Child Focus est né d’une immersion suite à l’affaire Dutroux, le papa de Julie a voulu mettre en place un centre qui s’occupe de disparition d’enfants et de d’exploitation sexuel. Son objectif était de créer un centre similaire à celui existant aux Etats-Unis, le "National Center for Missing and Exploited Children", déclare Maryse Rolland, porte-parole de Child Focus.
>> Lire la suite

Mohamed El Bachiri: "Molenbeek doit être l'épicentre d'un message d'amour" (jeu., 21 sept. 2017)
Mohamed El Bachiri, dont l'épouse Loubna Lafquiri a été tuée dans l'attentat de la station de métro Maelbeek le 22 mars 2016, a présenté jeudi matin, à la Maison des Cultures de Molenbeek-Saint-Jean, son livre "Un jihad de l'amour", à l'occasion de sa publication en français. Pour la première édition en néerlandais, parue en mars, plus de 80 000 exemplaires ont été vendus. La version anglaise est sortie en juillet et l'allemande au mois d'août. Sa vidéo publiée sur internet quelques jours après le décès de la mère de ses 3 enfants a été vue plus de 8 millions de fois en différentes langues. La bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean Françoise Schepmans a encouragé les écoles à s'emparer du livre et à s'en servir comme d'un outil pédagogique pour ouvrir des débats avec les élèves. Mohamed El Bachiri motive le choix du lieu de la conférence par une volonté d'être entendu d'abord par les Molenbeekois : "J'aimerais que Molenbeek devienne l'épicentre d'un message d'amour, de tolérance et d'ouverture. Dans son livre, il invite ses lecteurs à mieux connaître l'autre pour avancer main dans la main avec lui. Il est important de connaître notre histoire et l'histoire de l'autre, qui est finalement aussi notre histoire, celle de l'humanité", estime Mohamed El Bachiri. "Par les valeurs humanistes, comme par la spiritualité, la croyance, peu importe laquelle, on peut diffuser un message de paix et de tolérance dans le but de vivre ensemble et de s'apprécier dans nos différences". Il confie que "ce livre était d'abord dans mes nuits d'insomnie une forme de thérapie exutoire pour survivre". Concernant l'intégrisme musulman, il ajoute que "nous, musulmans, nous la condamnons de toutes nos forces et nous ne comprenons pas d'où vient cette idéologie destructrice. Je pense qu'un message de paix, d'amour et d'ouverture venant d'un musulman fait du bien à la communauté musulmane et aux autres concitoyens".
>> Lire la suite

Volvo Car Gand lance la production de la XC40: "Les leçons ont été tirées" (jeu., 21 sept. 2017)
La direction de l'usine automobile Volvo Car à Gand a présenté jeudi pour la première fois aux travailleurs le modèle XC40, simultanément dévoilé au grand public à Milan. Les travailleurs, dont une partie était encore en grève la semaine passée, a pu voir le nouveau modèle qui sera désormais assemblé à Gand. "Nous avons fait, à Gand, un succès du XC60 et nous voulons réitérer ce succès avec le XC40", a déclaré le patron de l'usine, Eric Van Landeghem, à l'agence Belga, évoquant un nouveau départ pour le site. A partir de l'an prochain, l'usine gantoise et ses quelque 5000 travailleurs, assembleront en moyenne 90 000 XC40 par an. Le modèle sera par la suite décliné en versions hybride et électrique. En cas de succès, le volume de production pourrait être revu à la hausse même si pour l'heure, l'usine doit retrouver un équilibre après le creux dans la production qu'engendre le départ du modèle XC60. Les premiers XC40 entreront en production dans les prochaines semaines en vue d'une production de masse à la mi-novembre. La vitesse d'assemblage sera par la suite graduellement augmentée afin d'atteindre la vitesse de croisière en 2018.
>> Lire la suite

Stade national : "Si ça se fait, ce sera malgré la gestion des politiques !" (jeu., 21 sept. 2017)
La Belgique aura-t-elle bien un stade national à temps pour accueillir l'Euro 2020 ? Hier, l'UEFA a fixé une sorte d'ultimatum à la Belgique. D'ici le 20 novembre, elle veut connaître le calendrier précis de la construction de l'Eurostadium à Bruxelles ! Et elle tranchera le 7 décembre. Le dossier est-il toujours sur les rails ? Pour Arnaud Verstraete, député bruxellois Groen, si ce stade voit le jour, il s'agira d'un petit miracle. Il reproche à la ville sa gestion du dossier. "La ville de Bruxelles connaissait l’existence du sentier vicinal depuis 20 ans et n’a pas pris les mesures nécessaires pour l’enlever. Si le stade national est construit, il sera construit malgré la gestion politique et non pas grâce à cette gestion !" déplore-t-il.  Pour Alain Courtois, il n’y avait pas moyen de faire autrement. La ville de Bruxelles a respecté ce que la région bruxelloise lui a imposé, à savoir une construction sur le parking C.
>> Lire la suite

Retour d'un échange à l'étranger, ou le difficile oubli d'un "paradis artificiel" (jeu., 21 sept. 2017)
Chili, Canada, Taïwan, Angleterre, Japon et même Inde : de plus en plus d’opportunités s’offrent aux étudiants qui souhaitent étudier à l’étranger. Pour certains, le retour a l’effet d’un réveil difficile des jours de gueule de bois.
>> Lire la suite

80 ans du BEL, label du luxe à la bruxelloise, loin du "bling-bling" international (jeu., 21 sept. 2017)
Marcolini, Delvaux, Dandoy, Natan. Toutes ces enseignes représentent le luxe à la bruxelloise. La capitale possède un véritable panel d’entreprises haut de gamme, tous secteurs confondus. Par contre, aucune association nationale n’existe pour les représenter. Seul le BEL (Brussels Exclusive Labels), un label qui regroupe 80 enseignes, est présent à l’échelle bruxelloise. Ce label fête ses 80 ans ce jeudi et, malgré toutes ces années, la philosophie est la même. "Le but n’est pas de rallier encore plus d’entreprises, mais plutôt de se recentrer sur la qualité du produit et sur nos racines bruxelloises", précise Jean-Pol Piron, président du label BEL. Le luxe de l’artisanat belge Peu nombreuses sont les multinationales belges du luxe. Pour cause, il existe une forte culture de l’artisanat. Entre 25% et 35% du chiffre d’affaires du secteur du luxe sont réalisés par des PME, de moins de 50 salariés. Pour Edouard Vermeulen, le créateur et fondateur de Natan, le plus important est de se renouveler en conservant l’excellence propre à chaque métier : "La Belgique est reconnue dans le luxe. Chaque métier essaie de faire connaître son savoir-faire", commente-t-il. Si un luxe est bel et bien présent dans la capitale, il est également différent de la tendance globale. "Il y a une grande différence entre le luxe bruxellois, qui est artisanal, et le luxe international, qui est très bling-bling", ajoute Jean-Pol Piron. Cette organisation du luxe à la bruxelloise n’empêche pas les 80 entreprises regroupées par le label BEL d’employer plus de 3000 salariés.
>> Lire la suite